Interview URBAN SHOOT [Intw]

Un concept fort sympathique, la réunion de plusieurs MC’s : connus ou moins connus – autour d’un beat – le tout filmé avec qualité : voici un projet sur lequel nous souhaitions nous attarder : « Urban Shoot« , mais quoi de mieux que de donner la parole à (Dj) Hamdi à l’initiative de ce projet.

Peux tu nous expliquer le concept des « Urban Shoot » ?

Le concept est simple. Je suis aux platines, je mets un son et les Mc balancent leur couplet. C’est filmé en Multi-Cam, il y a 3 à 4 cadreurs en général et les voix sont prises à l’aide d’un micro perche… ça c’est pour le tournage, avant cela il y a toute la préparation : sélection des instrus, des artistes, du lieu. Je m’occupe de la sélection des sons ainsi que des lieux. Pour les artistes je vois avec Mike (de mon label « Makila Mizik ») on discute ensemble des combinaisons que l’on pourrait mettre en place.

Comment est venue l’idée ?

Pour moi l’essence du rap, c’est le live. Le Freestyle. On reconnait un Mc par ce qu’il dégage lors d’une prestation scénique plus que ce qu’il fait sur un disque.

Qu’attendez vous du truc ?

Les premières ont été réalisées pour promouvoir mon projet « 1 Micro / 2 platines ». Puis on s’est pris au jeu, et il a été très dur de s’arrêter. Du coup on a reprit à la Numéro 10 avec les partenariats OFIVE.TV, MOUSSY & FISH HIGH. La priorité est que tous les participants ainsi que nous, prenions du plaisir pendant les tournages. Le jour où ça deviendra une contrainte je pense que j’arrêterais tout ça. On va donc chercher à aller le plus loin possible en développant le concept, en élaborant de nouvelles combinaison d’MC, etc…

Les prods sont toujours de Dj Hamdi ?

Les prods ne sont pas de moi, ce sont des face B et ça depuis la N°1. Je les sélectionne de mon côté puis les envoie au rappeurs. En général, elles correspondent aux sessions. Si ce n’est pas le cas j’en revoie d’autres. Je pensais cependant à organiser des sessions avec des prods en collaborant avec des beatmakers mais ce n’est pas encore au goût du jour. (A bon entendeur…)

Le rythme des sessions : quel est il ? Pas trop dur à organiser / comment cela est il perçu par les Mcs : sont ils toujours Ok pour les combinaisons ou parfois disent ils non pas avec lui …

Pendant un tournage on essaye de s’organiser de façon à réaliser plusieurs vidéos dans la même journée, du coup l’organisation de cette journée devient l’usine à Gaz pendant le mois qui la précède. Avec Mike on passe notre temps à passer des coups de fil ainsi qu’a envoyer des mails. Il faut caler tout le monde la même journée. O n arrive vite à plus de 40 personnes à valider pour le tournage entre l’équipe technique et les rappeurs. Les changements de dernières minutes, les désistements ne nous aident pas dans notre organisation. Parfois certaines personnes annulent la veille ou le jour même. Il y a aussi le problème des instrus qui ne plaisent pas à tous, ou les combinaisons qui ne vont pas à tous les participants. Il faut essayer de faire en sorte que tout le monde soient satisfaits tout en restant dans ce qui nous correspond. Ce n’est pas toujours facile.

Quelques anecdotes à nous raconter ?

Un rappeur que j’ai invité un jour, a voulu m’imposer les artistes avec qui il voulait poser et a complètement dénigré les artistes avec lesquels je voulais le mettre (des « têtes d’affiches » comme on dit pourtant). On est assez ouvert, mais lorsqu’on t’invite, qu’on te propose quelque chose de carré et que tu veux dicter tes règles comme une diva capricieuse, ça ne le fait pas trop. Donc bien évidemment, les mecs qu’il voulait n’ont pas participé… et lui non plus. On est gentils, mais taquins également…

Le meilleur souvenir ou moment des ces sessions ?

Sincèrement, on a toujours de belles surprises… Pas forcément où on les attends d’ailleurs. Mais le kiff se trouve un peu partout en fait, dans les combinaisons, dans la performance des rappeurs bien sûr, dans le rendu des images en fonction des lieux que l’on avait choisi…

Quelle est la suite ? À part les prochaines sessions ? Une tape / album ?

En ce qui concerne Urban Shoot, il va y avoir des vidéos dans le style « Docu », impliquants les participants des sessions déjà en ligne. La première devrait être diffusée sur Ofive cet été. Un DVD pourrait voir le jour avec des sessions inédites ainsi que des « making of ». Sinon, au sein de la structure « Makila Mizik », il y a l’artiste Escobar Macson qui arrive à la fin de la conception de son prochain projet.

Et RDV en septembre pour la suite (…)

Retrouvez Urban Shoot sur :

Partageons le HH
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien