Rencontre avec Dj Sek et Dj Mars co-fondateurs de Time Bomb – Part 1

time-bomb-logoRencontre avec Dj Mars et Dj Sek « Kessey », tous deux djs, producteurs, beatmakers, fondateurs (avec Ricky) du label, mais aussi de l’Ecole de Rap TIME BOMB ! Un interview explosif en deux parties avec d’abord un interview Blaze !

Dany : Bonjour Messieurs Mars et Sek, je vous propose à tous les deux de commencer (pour vous mettre en confiance) avec un interview « Blaze ».

Mars, je te propose la lettre M comme “Musicien”

Mars : Je ne sais pas si je suis un musicien… Je suis plus un bricoleur, je mettrai plus la lettre B, mais comme il n’y en a pas dans Mars, je dirai M pour bricoleur (rires), j’aime la musique, je la bricole, je cherche toujours à la comprendre, je suis un autodidacte, pas cours de musique, je suis arrivé dedans en écoutant du son comme tout le monde, en essayant de la comprendre, je suis passé par différentes personnes, et le dernier c’est avec Sek, rencontré il y a de cela plus de 15 ans et qui m’a permis d’être là aujourd’hui. Je suis un passionné… Il y aussi Dorian un pote qu’on a en commun avec Sek : il nous a montré ce qu’était un sampleur, comment s’en servir et puis voilà. A la finale, je me considère plus comme un bricoleur qu’un vrai musicien.

D : je te propose la lettre A comme “Aficionados”

M : Ah ouais, j’aime les choses, et comme je le disais, je suis un passionné du Hip-Hop, c’est propre à moi, cela me définit, je reste fidèle à ce qu’on fait, à notre musique, à tout ce qui touche à cette culture, effectivement, je suis un aficionados, un vrai.

D : je te propose maintenant la lettre R comme “Respect”

M : C’est un grand mot, je ne sais pas si les gens me doivent un respect ou pas, mon pote Sek et moi avions essayé de faire quelque chose avec mon frère Ricky Le Boss, avant tout pour le kiffe, sans forcément s’attendre et recevoir du respect par la suite, ça rejoint un peu ce que tu as dit par rapport à la préparation de ton premier projet que tu es en train de sortir (NDLR : le projet HipHop4ever). En fait, je voulais juste mon nom, mon pseudo sur un disque. Pour pouvoir un jour, le montrer à mon fils en lui disant : “Regardes, dans le Rap, Papa a fait quelque chose, il n’a pas perdu son temps ”, et depuis tu pourras lire mon nom sur pleins de disques, donc si les gens me doivent du respect…. Tant mieux. S’ils ne le doivent pas tant mieux aussi, mais moi, je les respecterai tant qu’ils ne me crachent pas dessus.

D : Pour finir ton blaze, je te propose la lettre S comme “Savoir”

M : Savoir de quoi (rires)

D : le savoir que tu as accumulé au travers du Hip-Hop, ce que tu as pu faire en tant que producteur, en tant que manager, en tant qu’organisateur de soirées, ce que tu sais de la culture HH en général.

M : Cela rejoint un peu tout ce que tu viens d’énumérer, c’est vrai que quand on se passionne à quelque chose, on essaye de la comprendre. Je suis le Hip-Hop depuis les années 80, j’ai poussé des portes, entre les Crazy B, les Little Mc’s, j’écoutais le son de mon pote Sek à l’époque des Little Mc’s, je devenais fou…. Je n’ai pas eu peur de prendre des cours de Djing avec Jimmy Jay dans son studio à Bagnolet, parce que je voulais vraiment être au coeur de ces disciplines, apprendre les trucs, participer et comprendre. Plus tard, Sek m’a aussi donné quelques astuces au niveau du Djing. De la danse je suis passé au djing, puis organisateur de soirées – concerts avec des potes :  Deenasty, Little Mc’s, EJM, Lionel D, ou encore Raggasonic y ont participé … C’étaient des pures soirées qui ont marqués les gens et qui en parlent jusqu’à aujourd’hui… Bref, j’aime le Hip Hop, c’est toute ma vie !

mars-sek-photo

D : Sek, on va continuer avec toi de la même manière, je te propose c’est S comme “Sons”

Sek : exactement, je kiffe grave le son (musique) dans toutes ses formes, tu as bien choisi le terme :  depuis mes débuts de Dj (1986 environ),  je suis un « digger » de skeud,  grâce à mon grand frère, mélomanes que nous étions et que nous continuons à être, on allait digger des disques à droite à gauche, régulièrement dans les petits marchés du coin, les brocantes, les FNAC, ou les magasins spé sur Paris et sa région, tu as effectivement bien choisi.

D : Je te propose la lettre E comme “Expérience”

S : Grâce à la culture Hip-Hop et plus particulièrement au Rap, j’ai acquis de l’expérience et je kiffe grave ! Les heures passées dans les studios, les concerts, les tournées, les nombreuses rencontres humaines et artistiques, Les Little Mc’s, et Time Bomb, m’ont permis de devenir à un moment « crucial » de ma vie (carrière) Directeur artistique pour une Major, reconnu activiste dans le rap depuis 1989.

D : Je te propose ensuite la lettre K, j’ai hésité entre Kaméhaméha et Killer : je te propose de choisir toi même.

S : Killer… Pourquoi ? Parce qu’à l’époque dans les années mi-80, après avoir vu des documentaires sur le Hip Hop aux Etats-Unis et le tag, je me suis dit « tiens en France, on est en train de faire pareil : taguer » donc à un moment avec mon crew de tagueurs acharnés, on faisait des missions de dingues pour « déchirer » les rames du RER A… Donc killer plutôt. Aussi, les Little disaient à l’époque que j’étais un killer aux platines, bien avant qu’on ne rencontre Cut Killer

« Time Bomb explose » (Diable Rouge, Jedi, Pit Baccardi, Zico, Lunatic, X Men & Hifi – Time Bomb Explose – 1996)

time-bomb-vol-1-pochette-cd

La suite de l’interview arrive! (Le projet « Terre promise des Mcs, la génèse de Time Bomb…) Ca c’est du Time bomb et HipHop4ever!

Suite et fin de l’interview :


MusicPlaylistRingtones
Create a MySpace Music Playlist at MixPod.com

Partageons le HH
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
,
2 comments on “Rencontre avec Dj Sek et Dj Mars co-fondateurs de Time Bomb – Part 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien