Dj Rolxx - NEW Music [Intw] - HipHop4ever

Dj Rolxx – NEW Music [Intw]

Alors que sortira fin décembre le nouveau projet de DJ Rolxx nous avons pu l’écouter en avance de phase et en parler avec son auteur.

Salut Rolxx ! Comment vas-tu ?

Hello Dany, ca va très bien, je te remercie.

Tu t’apprêtes à sortir un nouveau projet musical : un deuxième EP : “N.E.W music” (Never.Ever.Without. music) en autoprod et je suis content d’en parler avec toi ! C’est ton deuxième projet instrumental – avant de rentrer dans celui ci – comment s’est passée la sortie du premier EP en es tu content ?

Oui en effet mon 2ème EP arrive et cela fait vraiment plaisir. Par rapport au 1er, j’en suis super content, c’était ma première contribution, cela m’a pris beaucoup de temps, et quand je le réécoute aujourd’hui il reflète parfaitement, mes fondations musicales et ma passion pour notre culture. D’ailleurs merci à toutes les personnes qui m’ont soutenues et toi y compris. La sortie s’est très bien passée et les retours étaient très chaleureux. Une première expérience en autoproduction qui m’a permis d’apprendre beaucoup.

Tu sors bientôt un deuxième volet : moi qui te connais notamment au travers de ton travail et appui de Demi Portion (Ndlr : Rolxx est le Dj de Demi P – mais aussi Beatmaker et producteur notamment pour Rachid mais d’autres aussi) et en gros en amoureux de Musique : j’en comprends le titre mais peux-tu nous en expliquer sa signification ?

Le titre, N.E.W. music, marque un renouveau, un nouveau voyage, de part le NEW. Music, renvoie directement au 1er EP, et vient se positionner comme la suite logique de ce dernier. Never Ever Without music (jamais sans musique), fait référence à ma passion, ce besoin vital de musique et de culture. C’est un moyen d’exprimer à quel point elle est importante dans ma vie et dans la vie en général.

Avant de rentrer dans ces 7 morceaux une question me taraude : il est toujours difficile de donner des titres à des morceaux instrumentaux : comment cela te vient ?

Pour ce qui est des titres des morceaux, il faut comprendre que j’ai vécu en Angleterre et que j’ai été bercé par le Hip Hop US, donc lorsque je pense musique, la plupart du temps ce sont des termes anglophone qui me viennent à l’esprit. C’est plus simple dans ma tête et j’y trouve une notion universelle, plus large qu’en français, qui laisse plus de place à l’imaginaire. Ensuite je laisse faire le ressenti du morceau, les images que cela me renvoie, la vision eu lors de la création. Je fais tout au feeling, j’ai toujours fait comme ça.

Ce projet contient des ambiances musicales fortement différentes les unes des autres : Il y a des sonorités Hip Hop, des sonorités Electro, Électro Hip Hop (“Nova” qui invite à sortir de son corps), du Trip Hop (“MoonLight” et sa boucle lancinante …) des sonorités diverses et variées (exemple sur “Kalimba” avec des percussions aériennes et douces qui transportent vers un ailleurs) … Finalement on comprend que tu as beaucoup d’inspirations et que la musique est essentielle pour toi – d’où cela te vient-il ?

Je pense que c’est ma position de Dj, d’explorateur, et de fan de musique en général, qui fait que mes inspirations sont assez vastes. Et c’est aussi une volonté de faire un son Hip Hop au sens le plus large possible, de la musique en fait, sans vraiment d’étiquette. Mais si tu écoute bien, que tu étudies un peu mon son, tu y retrouve toujours les racines du Hip Hop, mes fondamentaux. Parfois j’imagine faire de la musique qui ne serait pas forcément Hip Hop, mais la faire de manière Hip Hop, avec l’attitude Hip Hop. Comme quand je fais un set, et que je balance un Ray Charles, enchaîné d’un Dead Prez hahahaha, c’est la manière de faire qui compte.

Quelles sont tes inspirations ?

Niveau inspiration, sur N.E.W music, il y en a tellement, et à la fois aucune précisément. J’ai fait ce que j’avais en moi, ce qui me faisait plaisir à ce moment là, je me suis fait confiance j’ai envie de dire. Grace aux retours que j’ai eu sur le 1er EP, le soutien du public, de ma famille, de mes amis. J’ai fait sans trop réfléchir et j’ai pris beaucoup de plaisir. Je résume bien sûr, car tout m’inspire, l’humain, l’amour, la nature, la vie, l’art …

Comment se passe ton travail de production – comment te vienne les idées pour ajouter / rajouter des sons / sonorités (exemple des cris d’animaux, des bruits de foules à la toute fin , une flute, une voix réelle ou retravaillée …) ?

Finalement, quelle est quelle est ta recette pour créer une instrumentale qui ait du goût ?

Le processus de création, ah, ça c’est quelque chose, hahahahahahaha. D’abord je fais des beats (instru) pratiquement chaque jour. Souvent des beats Hip Hop/rap, parfois plus trip hop, et parfois j’expérimente d’autres choses.

A force de travail, il arrive un moment, ou j’ai un pic d’inspiration, sur un morceau ou sur une période, et donc je vais travailler des morceaux plus complets, avec une idée et esthétique plus précise, ce sont ces morceaux la que vous pouvez entendre sur mes EP. Parfois c’est un sample qui va m’inspirer, ou un disque, parfois c’est le côté défi personnel ou technique qui va me pousser, et parfois je n’ai pas d’inspi, hehehehehehe, et je vais chez mon disquaire écouter des tonnes de vinyles à 1 ou 2 euros (rires).

Bref l’inspiration ca ne se contrôle pas, il faut la stimuler, et recommencer encore et encore. Pour ce qui est des “collages” d’une flute, d’une voix etc., c’ est la recherche de la bonne recette, tu expérimentes, tu rajoutes, tu enlèves, tu goutes. Le bruit de foule sur “dernière scène” que tu retrouves caché aussi sur mon 1er EP : c’est le public du Demi Festival (le meilleur du monde). C’est un moment qui ma profondément touché humainement, et c’est ce qui m’inspire le plus, j’ai donc naturellement incorporé ce souvenir et je l’ai gravé pour toujours dans ma musique.

Rolxx – combien de temps t’a t’il fallut pour fabriquer/produire/ aboutir sur ces 7 instrumentales ?

Ca m’a pris un peu moins d’un an. Bien sûr je n’y est pas travaillé chaque jour, mais oui 1 an de réflexion, de création, d’écoute etc … Le processus est assez long chez moi.

Quelle est ta préférée et pourquoi ?

Ma préféré est sans aucun doute “Nova“, car je l’ai faite pour la personne que j’aime, et il n’y a pas plus belle inspiration. Ma supernova …

Tu sors ce projet en vinyle à 500 exemplaires ? Pourquoi le vinyle – pour l’objet / le son ?

Oui vinyle + carte de téléchargement. J’en aurais beaucoup à dire sur pourquoi un vinyle … Déjà en tant que Dj/producteur c’est un rêve de gosse, j’ai passé une bonne partie de ma vie à chercher des disques, et je voulais moi aussi faire partie du jeu hehehehe, laisser ma trace et mon histoire, que ce soit dans un vieux disquaire de Manchester, au marché aux puces, ou sur l’étagère de Cut Killer.

Laisser un bout de moi, disponible à qui voudra, comme un joli graff caché depuis 25 ans … Après c’est aussi une démarche artistique : à l’heure du numérique, du faux gratuit, j’aime l’idée de proposer un produit physique, palpable, qui résiste au temps, peut-être un peu moins accessible mais qui demande un engagement, et je trouve ca vraiment beau. C’est une manière de partager mon vécu de Dj aussi. Un vinyle c’est pour la vie.

Parles nous de cette superbe cover de Hien Artworks : c’est Lunaire – c’est vert – tu es en astronaute – tu nous invite à un voyage mais où ca et pourquoi ?

Bravo à Hien pour cette magnifique cover et cet univers ! Il avait aussi réalisé le Volet 1 ?

Oui c’est clair bravo et merci Hien.Artwork. C’est un super artiste de Montpellier et surtout un ami talentueux. On est connecté au départ par la passion du graffiti et de nos amis communs. Ensuite j’ai trouvé dans son art une esthétique d’une grande profondeur qui m’a touché et dans lequel je me suis reconnu. C’est comme ça que je lui ai proposé de collaborer à la première œuvre de M.U.S.I.C.

L’astronaute c’est l’explorateur, c’est toi, moi, Hien, Rolxx etc … et ça ça colle tout à fait à cette notion d’universalité que je cultive. En plus ca me fait toujours penser à mon père et ses recherches. Bref, je trouve que nos univers se marient et se confondent parfaitement.

En plus d’être esthétique les œuvres de Hien.artwork ont une histoire, un message. L’alliance de nos deux arts créé une expérience complète, et c’est ce que l’on a voulu faire. Après avoir suggéré mes inspirations, ma vision et laissé quelques consignes, je l’ai laissé réaliser les sculptures (maquettes) dont il a le secret.

Je trouve le résultat magnifique et je suis très fier de notre collaboration. Pour ce qui est des lieux d’exploration, ils restent inconnus, tout comme la période. Sûrement quelque part dans notre galaxie …

Qu’attends-tu de ce projet ?

J’espère que ce 2ème EP plaira et qu’il sera découvert par un maximum de personnes. Pour ma part j’en suis très content et c’est avec grand plaisir que je l’ai fait.

Est ce difficile d’être en autoprod ?

L’autoprod c’est de l’engagement : financier, personnel, beaucoup de travail et donc c’est exactement ce que je veux faire. Des projets fait avec cœur, avec mes moyens et ma détermination. Cela me convient parfaitement. C’est pas mal de stress aussi, mais on apprend et c’est génial.

Cette période de re/confinement te permet-elle de plus produire – de te pencher sur toi ?

Oui clairement, la période de confinement, le fait qu’on ne puisse plus faire de concerts etc … fait que l’on se retrouve et c’est cool. Personnellement cela m’a permis d’avoir plus de temps et de faire d’autres choses.

Je me sens assez privilégié d’avoir des passions et je pense très souvent à toutes les personnes qui n’ont pas de quoi s’échapper, et ca me touche, donc je ne me plaindrai jamais. Sinon oui j’ai pu bosser beaucoup de sons, et j’aimerais sortir 2 autres projets en 2021 dont un de rap français.

Quelle est la suite pour toi ? Quelle est la suite avec Demi Portion ? La scène et la tournée te manquent ?

Avec Demi, on attend sagement la reprise, pour retrouver la scène, notre plus grand kiff, les festivals, les rencontres, le public, les organisateurs, les voyages, la vibes … bien sur que cela manque … Ce sont des moments tout à fait magique (merci au public). Cette période permet aussi de prendre du recul pour encore plus apprécier la vie et ce que l’on a. Connaissant Rachid (le mec le plus productif du Hip Hop fr) on va bientôt se mettre sur un nouveau projet et continuer de se faire plaisir, comme d’hab.

D’ailleurs j’en profite pour lui faire une grosse bises, il m’a apporté beaucoup et c’est un homme exceptionnel.

Le mot de la fin ?

Pour finir je voudrais remercier toutes les personnes qui nous soutiennent, qui nous permettent de vivre notre passion et de s’épanouir dans nos vies. Je voudrais passer un Big Up et une pensée positive à tous les gens et acteurs de la culture. Je veux aussi saluer le travail d’Elton Lebowski qui s’est occupé du Mastering. Un Big Up de fin à ma famille, mes amis, ainsi que l’équipe de HipHop4ever et enfin une grosse pensée a Dj Duke, sa famille et ses amis. PEACE.

Partageons le HH
  •  
  •  
  •  
  •  
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *