La Yuma

la-yumaPar ce froid et ce temps triste, voici une idée de sortie cinéma : La YUMA est un Film de Florence JAUGE visible en salle dès ce mercredi 29 Septembre 2010.

Voici le Synopsis :
yuma1Managua, aujourd’hui. Yuma veut être boxeuse. Dans son quartier pauvre, les gangs luttent pour le contrôle de la rue. Chez elle, le manque d’amour dicte sa loi. Le ring, l’énergie, l’agilité des pieds et des mains, sont ses rêves et sa seule option. Une rue, un vol Yuma rencontre Ernesto, étudiant en journaliste, garçon qui vient de l’autre côté de la ville. Ils sont différents, mais tombent amoureux, attirés l’un par l’autre comme deux pôles opposés. Cependant, les inégalités qui les séparent les transforment rapidement en adversaires. Mais dans un Nicaragua divisé en classes sociales violemment contrastées qui n’excluent pas pour autant l’amitié et la solidarité, Yuma trouvera sa route.

Une première depuis 20 ans
yuma3Pour la première fois depuis vingt ans, un film se tourne au Nicaragua et plus précisément à Managua, sa capitale située sur les bords d’un lac du même nom proche de l’Océan Pacifique. Guerres, catastrophes naturelles ou révolutions avaient fait tomber ce pays dans l’oubli de la production audiovisuelle et, a fortiori, de sa représentation mondiale. C’est grâce à la documentariste française Florence Jaugey, installée depuis plus de vingt ans dans un pays où son œil averti s’est développé à travers divers travaux et documentaires, que cette « erreur » se voit gommée.

Bande Annonce accessible ICI

Un message
yuma2Devenue Nicaraguayenne d’adoption au fil des ans, c’est en tant que citoyenne à part entière que ce film a été voulu par la réalisatrice. Après plus de dix ans d’âpres négociations dans l’élaboration du budget, Florence Jaugey est finalement parvenue à monter son projet, portée notamment par un message d’espoir qu’elle a voulu délivrer au public, et particulièrement à la jeunesse jusque-là laissée pour compte : « J’ai été très impressionnée par la lecture d’un article dans lequel il était mentionné que 70% des jeunes Nicaraguayens auraient préféré naître dans un autre pays », annonce-t-elle. Avant de poursuivre son explication : « Les images et les histoires reçues ici sont importées et véhiculent des modèles de vie et des valeurs différentes (…), Je voulais faire un film contemporain dans lequel la jeunesse du Nicaragua se sente représentée. »

Prix et Récompenses
Mention du Jury Opera Prima Festival International del Nuevo Cine latinoamerican. La Havane, Cuba. 2009.
Meilleure Actrice. Festival de Cartagena. Colombie. 2010.
Meilleur Acteur secondaire. Festival de Cartagena. Colombie. 2010.
Prix de L’office Catholique pour L’Amérique Latine et les Caraïbes. Festival de Cartagena. Colombie. 2010
Meilleure Actrice. Festival de Guadalajara. Mexique. 2010.
Meilleur Premier Film. Festival de Guadalajara. Mexique. 2010.
Meilleure Actrice. Rencontres du Cinéma Sud Américain de Marseille. 2010.
Meilleure Actrice. Festival de Málaga. Espagne. 2010.
Prix spécial du Jury. Festival de Málaga. Espagne. 2010.
Meilleure Actrice. Festival de Gramado. Brésil. 2010.
Prix spécial du Jury. Festival de Gramado. Brésil. 2010.

Plus d’informations sur le film :

Partageons le HH
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien