Rencontre avec ROCE

roce-cdROCE fait parti des Mcs qui font plaisir à rencontrer par sa personnalité, son coté fédérateur, son ouverture musicale et intellectuelle : un mc qui a tracé son chemin depuis plus de dix ans et qui revient sur le devant de la scène avec son troisième album : « L’être humain et le réverbère »! Rencontre avec l’artiste.

Dany : Rocé, enchanté

Rocé : Enchanté

D : Rocé ce que je voudrais te proposer est la lettre R comme « Réalité »

R : R comme réalité, parce que la réalité c’est ce que je vis tout les jours, c’est du coup ce que j’écris. Mine de rien je fais du rap, le rap même si ça finit par s’envoler par rentrer dans des images en terme de paroles, de la poésie, quoi qu’il arrive cela parlera toujours de réalité à mon goût.

D : Rocé après la lettre R je te propose la lettre O comme « Ouverture », dans ta musique, mais aussi ouverture intellectuelle

R : Pour moi ouverture est un synonyme de réflexion dans le sens où on ne peut pas réfléchir avec l’esprit fermé : on est obligé de l’ouvrir, on est obligé de comprendre des choses : on a beau ne pas aimer des choses, si on ne rentre pas dedans, si on a pas d’empathie, si on ne se met pas à la place des autres on ne peut pas réfléchir ou en tous les cas on ne peut pas aller loin dans la réflexion.

roce-article1

D : Je te propose ensuite maintenant la lettre C comme « Comprendre »

R : Comprendre c’est ce que j’essaye de faire tous les jours, comprendre c’est ce que tout le monde devrait essayer de faire. Malheureusement comprendre ça met du temps et on est à une époque où on a pas le temps : on  pas le temps parce qu’il faut aller vite, il faut pouvoir manger tous les jours, il faut pouvoir écraser les autres parce qu’on est dans un monde où on a pas le choix et du coup on cherche à tout faire sauf à comprendre.

D : Pour terminer cet interview Blaze je te propose la lettre E comme « Être » (petite allusion à « Être humain et réverbère »)

R : L’être cela dépasse tout : cela dépasse l’homme, dépasse la femme, cela dépasse l’enfant, dépasse l’adulte : l’être c’est l’Etre : c’est l’être Humain : l’être humain c’est l’humanité et voila je crois en l’humanisme.

D : Rocé on va continuer : moi sur « Être » je voudrai que tu développes plus à travers d’abord le titre de ton album : en fait pourquoi avoir appelé celui-ci « l’être humain et le réverbère » ? J’ai compris car on en a discuté un petit peu le coté illuminer, éclairer la rue, mais peux tu développer ?

roce-article2okR : Bien sur, ce que je disait c’est que c’est un peu un éloge au déplacement. Je considère qu’aujourd’hui l’être humain c’est devenu quelqu’un qui fait du sur-place et qui a la prétention de vouloir éclairer ce qu’il connaît et malheureusement ce qu’il connait c’est juste les deux rues : et donc l’être humain éclaire les deux rues qu’il connait comme un réverbère. Après, voila pour moi se déplacer c’est pas géographiquement : ce n’est pas seulement ceux qui ont la chance de pouvoir se payer leur billet pour partir ailleurs, se déplacer c’est dans la tête : c’est fonction de ce que tu vas découvrir, de ce que tu vas lire, ce que tu vas écouter comme musique, quand tes potes vont te parler et comment tu vas les écouter, comment tu vas réussir à te mettre à la place des gens. Plus tu arrives à te mettre à la place des autres et plus tu es sensible et plus tu te déplace.

D : Je voudrai simplement que tu nous parles de la pochette : une pochette très sobre, noir et blanc, qui change des précédentes pochettes où tu avais une touche graffitti : pourquoi cette pochette en noir et blanc avec ton visage et une sorte de clair/obscur ou l’on voit une moitié de ton visage ?

R : Parce que maintenant que je suis devenu une star il faut qu’on me voit (RIRES); non je rigole, non en fait je n’avais vraiment pas d’idées et je parlais avec un photographe, celui qui a pris la photo, et on parlait de la pochette : je lui disait écoute moi le titre c’est l’être humain et le réverbère : je n’ai vraiment pas d’idée, et lui m’a dit tu sais plutôt que de mettre un réverbère, parce que cela serait un peu trop facile, ce qui serait marrant c’est que cela soit ta tête qui soit l’objet du message : de ton visage on voit le message directement et que cela donne directement la sensibilité, que cela soit un miroir au titre et l’idée m’a plu.

Découvrez le morceau Jeux d’enfants :

roce-smallD : Pour finir l’interview je voudrai que tu me dises ce qu’évoque pour toi « HipHop4ever »

R : HipHop4ever cela veut dire toujours Hip-Hop, cela veut dire Hip-Hop jusqu’à la mort et voila : écoute cela me correspond bien, parce que même si je vais dans pleins de styles différents, il y a toujours ma matrice qui est celle du rap et c’est avec la lecture Hip-Hop que je lis les choses!

Ci-dessous vous trouverez les deux premiers clips issus de l’album ainsi que le track-listing de ce dernier.

01. Carnet De Voyage D’un Être Sur Place
02. Le Savoir En Kimono
03. Mon Crane Sur Le Paillasson
04. L’être Humain Et Le Reverbere
05. Le Cartable Renverse
06. L’Objectif feat. Hayet
07. De Pauvres Petits Bourreaux
08. Les Singes
09. Des Questions A Vos Réponses
10. Jeux D’Enfants
11. Si Peu Comprennent
12. Au Pays De L’Egalité

Plus d’information sur Rocé sur son site (officiel) avec sa biographie, dates de tournée et clips : http://www.rocemusic.com/

Le podcast audio de cet interview est disponible ci-dessous sur une nouvelle prod de Yoyo! Stay tuned!

Rencontre avec ROCE by HH-4ever


Partageons le HH
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
,
One comment on “Rencontre avec ROCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien