WELL J – Trous de Boulettes [EP/Intw]

well j rdbAprès « Retour de baton« , et à l’occasion de la sortie la sortie de son nouvel EP « Trous de Boulettes », disponible gratuitement nous avons voulu échanger avec WELL J et en savoir plus sur ce projet et sur le MC issu de Dijon et sous Label Tria Prima Records. EP à télécharger sur > ICI Rencontre.

Hello Well J ! Comment vas-tu ?

Salut Dany, ça va. Merci pour l’invit’.

Tu reviens avec un projet court en téléchargement gratuit. Je te propose de le décortiquer un peu ensemble. Qu’en dis-tu ?

Avec plaisir.

WELL J COVERTu accompagnes le projet d’Une très belle pochette – comment t’es venue cette image et pourquoi ? Le côté guerrier ? Le rap un combat ?

Pour la pochette, c’est Guillaume (mon manager) qui m’a orienté sur cette idée. On avait un souci pour cette cover. On ne voulait pas forcément rentrer dans le cliché « shit, oinj, etc. », vu que le morceau ‘Trous de Boulettes’ lui-même n’est pas un hymne à la défonce. Même si j’ai longtemps douté, le choix de Guillaume représente bien le projet ! Pour le prochain, on tire ! (rires)

Un album sombre, assez triste, un positionnement anti-major, anti-wack, beaucoup de tes sentiments et quelques maux te décrivant ? Est ce que j’oublie des choses ?

Au niveau de la couleur sombre du EP, ce n’était pas forcément voulu. C’est la vie qui veut ça, et c’est aussi un retour à mes sources. Après je n’ai pas forcément ce discours anti-major, et tout ce qui fait du fric. Je dis juste les choses, on n’a plus 15 ans ! Chacun fait ses choix,  je fais les miens, et je respecte tout  rappeur qui se bouge pour faire ses trucs. Les goûts et les couleurs, je m’en fous. Ce qui m’insupporte, c’est la contrefaçon. Je ne rappe ni pour la gloire, ni pour manger. J’ai le privilège ou la malchance de le faire juste par besoin.

7 titres – pourquoi 7 et pas 8 ? Chiffre magique ? 

Pour une fois, je n’ai pas réfléchi sur les nombres. C’est pourtant notre marque de fabrique chez TPR (Tria Prima Records) les concepts autour du chiffre 3, et j’ai toujours choisi une place symbolique par rapport aux morceaux et aux chiffres. Mais bon, pour ce projet, aucun calcul. J’ai même laissé El Gaouli choisir l’ordre des tracks.

2 beatmakers : El Gaouli et un autre acolyte ? Le but était-il d’avoir une unité, une cohérence sur le projet ?

L’acolyte en question c’est Zbona, et c’est très très important de le souligner ! Déjà parce que c’est un monstre derrière les machines. Ensuite, c’est la vision et le talent des deux réunis qui font d’eux, une des équipes les plus efficaces et productives du Rap Français. En vrai, le choix s’est fait un peu tout seul. On se connait de l’époque où ça rappait sans Internet. Et à l’époque, c’était déjà les seuls qui répondaient à toutes mes attentes et mes besoins. Et c’est quelque chose qui m’a souvent été reprochée, tous ces univers différent sur un même projet. Donc oui, j’ai trouvé une couleur qui me correspondait chez la Strike Team, ce qui m’a permis de ramener un peu plus de cohérence sur ce projet.  Je rajoute que c’est un vrai projet en commun, ils n’ont pas été que producteurs sur ce projet.

Le nouveau projet de Well J, en attendant le prochain projet ! Pourquoi un projet gratuit ?

C’est la crise (rires). Que veux-tu que je te dise… On vit dans une époque où il faut tout le temps re-prouver qu’on est là, qu’on existe, qu’on fait du Rap. De plus, c’est mon retour après 2 ans d’absence et quelques morceaux ou feats par-ci par-là, donc il fallait que ça reste accessible à tous.

Quelques questions sur quelques morceaux :

well j - cdpd« Préface » : le rap n’est pas un jeu pour toi, mais encore ?

Le Rap c’est mon pote, ma pute, ma drogue. Il m’a fait éviter le pire, m’a tué plusieurs fois. J’ai grandi avec, et aujourd’hui je vieillis avec. C’est un besoin pour moi, je reste en retrait du mouvement, mais je ne peux pas faire sans, ça fait partie de moi.

« #CDPD » (Cercle Des Poètes Disparus) : un hip hop robotisé, public lobotomisé: tous intoxiqués… Ton rap de qualité, ton idée – Mais encore ?

Pour commencer, je confonds qualité et sincérité. La sincérité obligatoire dans le rap, ca changerait la donne, non? (rires) Enfin voilà, je ne vais pas épiloguer, mais moi je ne joue pas sur plusieurs tableaux. Ne te dis pas mon frère, si c’est pour me cracher dessus par derrière, ne te dis pas faire du vrai si tu es juste là pour la gloire. Arrête de t’entourer stratégiquement pour ton image, ton buzz ou ta crédibilité. Et tout simplement arrête de t’y croire, de faire l’artiste inaccessible et super froid, ou ouvert mais complètement faux. Parce que tu n’es rien, tout comme nous, tout comme moi (silence). Pour résumer, c’est un petit tacle aux opportunistes du rap Français.

« Vie d’Malheur »: mettre de l’amour et des tripes – exister – rimer – écrire c’est dur a dire – douleur et haine – un morceau plus personnel – egotrip mais encore (notre coup de cœur) ?

C’est dur de courir après l’exposition quand tu sais toute la merde que ça peut rapporter. Et encore plus dur d’y croire quand tu sais que 90 pour cent, c’est du bidon. La musique rend fou et le comble, c’est d’en avoir besoin pour se soigner.

logo TRIA« Trous de boulettes » : on va droit dans le mur… Morceau très sombre – qu’est ce qui part en sucette ?

Le public souvent (rires). Et malgré tout, il continue de prendre des chats pour des chiens, et vice-versa. Sur ce track, je raconte qui je suis, qui j’étais, d’où je viens, et où je vais. À ma façon. (sourire)

« Emprisonné »: quelques problèmes – gris dans ta tête – besoin de solitude – tu te sens enfermé – mais pourquoi ? La vie te paraît si dure ? D’ou vient ton chagrin ?

En fait, ça, c’est super privé, ça fait parti de mon histoire perso. Concernant le morceau en lui-même, je peux juste dire que je l’ai écrit  suite à un gros changement dans ma vie, ce genre de moment où toute la merde remonte d’un coup. (silence) Donc je l’ai écrit spontanément, sans réfléchir mais en essayant de mettre une petite touche impersonnelle, pour ne pas saouler sur mes problèmes perso et lui rajouter de la gueule.

well j HarounTon morceau préféré parmi ceux que tu proposes là ? HAROUN T. ?

« Emprisonné »

Un coup de coeur ?

L’amour.

Un coup de gueule ?

La haine.

Que signifie pour toi Hiphop4ever ?

Pour moi, quand tu es dedans, il n’y a pas de début ni de fin. Dans un morceau, j’avais d’ailleurs écrit, « j’peux pas leur donner de leçons, j’me suis pas vu commencer ».

Le mot de la fin ?

Merci pour l’invitation et pour avoir pris le temps d’écouter le projet. Le EP est disponible Gratuitement > ICI <

Plus d’informations : 
Facebook Well J
Facebook Label TRIA

Précédente Tape

Partageons le HH
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien