BOOBA Live @ Bercy

live-reportLe Duc de Boulogne, le Boss du Rap Game, la moitié de Lunatic, ou tout simplement l’homme que l’on nomme BOOBA se produisait le 01/10/11 à Bercy pour une date unique dans la capitale.

Le public s’est déplacé nombreux pour ce concert : la salle était pleine : 17.000 convives, de tout âge et de tout sexe : en effet, si Booba peut apparaitre dur et brut, il plait aussi au genre féminin, montrant aussi tout simplement que le rap n’est pas qu’une musique de bonhommes pour les bonshommes, mais nous y reviendrons.

Il est 20H00 quand la première partie démarre avec un crew de danseur, là encore mélangeant hommes et femmes en tenue Unkut (Ndlr : la marque de vêtements de Booba). Un show sur des instrumentales lourdes, éléctro-Hip Hop afin de commencer à faire bouger la foule.

A 20H45, BOOBA monte sur scène pour un live enflammé de plus de deux heures quinze.

boooba10 Le public l’attendait en masse, les morceaux, les classiques s’enchainent, le tout avec une facilité déconcertante.
Booba est là, présent, de temps à autre accompagné de son comparse Mala et toujours épaulé par Dj Mehdi Med : positionné loin en hauteur afin comme le dirait le Duc de « Déchainer les enfers ».

A 21H35 B20 calme le jeu pour rendre hommage à l’un des beatmaker qui a énormément compté pour le rap Français (nb : pour l’électro aussi d’ailleurs) : Monsieur Dj Mehdi : très récemment mort dans un « bête » accident à son domicile. Un mot pour Mehdi : « le prince de la ville, une grosse pensée pour lui ». Booba, propose ensuite à ses spectateurs plusieurs morceaux du premier album du 113 et ce dernier se permet même de rapper dessus.

Booba Bercy

L’homme de la soirée reprend ensuite son répertoire et le public, de plus en plus participatif reprend en cœur ses titres comme par exemple pour le morceau « Jimmy deux fois » que Booba lance d’ailleurs d’abord accapella.

22H00 : l’artiste propose une exclusivité : le morceau et le clip de Bakel City Gang. Ce dernier est projeté sur l’écran géant situé derrière la scène. Un clip en noir et blanc, violent, propre et fidèle à son auteur, sur une grosse production de Thérapy. (Ce morceau est après Paname, le deuxième single du projet « Autopsie Vol.4″ à venir pour mi Novembre).

booba7


Le Duc de Boulogne revient sur scène et Mehdi Med lance « seul le crime paie », et entame ainsi un medley des morceaux datant des débuts de carrière de Booba : un clin d’œil aux anciens : de son premier album avec Lunatic, car il n’a « pas le temps pour les regrets » … Mais aussi des extraits de « Temps mort » … Booba n’hésite pas à reprendre des morceaux comme « Ma définition« , ou encore « Destinée« , morceau dont le public reprenait là encore le refrain pour ne pas dire qu’il le backait.

p1060845

Après une quinzaine de minutes, le Mc interroge la salle et plus particulièrement les femmes présentent ce soir là. Il leur offre le morceau « Killer », un des morceau plus doux de son dernier album (Lunatic). Ce morceau est aussi repris par la foule. Viens ensuite accapella, le classique « La Lettre » avant de lancer le plus récent « Lunatic » avec AKON (qui ne s’est pas présenté sur scène).

Mais les connaisseurs ont pu apprécier l’enchainement de ces deux derniers morceaux. De la lettre, morceau issu de l’album du groupe Lunatic où Booba se dévoilait au morceau « Lunatic » il y a finalement qu’un instant (tout est allé si vite) et un moment de la vie du MC – définitivement le patron du « Rap Jeu » en France.

22H30, les lumières s’éteignent, Booba sort de scène : fin du show ?


Non, près de 5 minutes plus tard celui que le public est venu voir remonte dans l’arène et propose encore son flow, son énergie, sa conviction : faire de la musique et la partager avec le plus grand nombre. On ne listera pas les morceaux que l’homme proposera, mais Paname était là …

booba4

Il est plus de 23H00 quand ce dernier tire sa révérence, salué par le public qui a pu apprécier un concert rondement mené, avec une alternance de morceaux récents, et d’autres plus anciens.

p1060876Un concert complet, tant par ses spectateurs que par l’artiste principal qui a pu mener son concert d’une main de maître. Pas de fausses notes, pas d’embrouilles, mais du gros sons et une passion pour son métier, car rappelons que rapper est (aussi) un métier. On ne devient pas « le boss du rap game » si facilement, et surtout sans s’entrainer, mais en progressant et se battant.

Maître Yoda peut être fier du DUC …

A venir des vidéos et d’autres photos du concert !

p1070193

Stay tuned!

Retrouvez des extraits du concert en vidéos filmés par CanalStreet : ICI
Le concert de Booba en intégralité par CanalStreet :

Partageons le HH
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
,
4 comments on “BOOBA Live @ Bercy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien