Rencontre avec Sax Machine [Intw]

SM COVER INTWSax Machine, bonjour. Vous avez sorti le 05/05 dernier un nouveau projet « Speed of Life », un album ouvert, très musical et dansant. Avant de rentrer dans votre univers, vous êtes un collectif particulier : un saxophoniste, un tromboniste, tous deux amoureux des instruments à vent et des beats HH, et un rappeur, mais encore ?

SM 1Salut HipHop4Ever. Oui, tu as visé juste, c’est un trio un peu atypique : RacecaR (MC), Pierre Dandin (trombone, conques) et moi-même, Guillaume Sené (saxophones, beatmaking). Sax Machine vient et se nourrit du live. Nos concerts sont très libres et chacun est unique, dans le sens où on improvise beaucoup, on crée des morceaux en direct. On construit nos instrus en live en superposant les boucles qu’on enregistre avec nos instruments dont on s’amuse à triturer le son. Par exemple les lignes de basses sont crées par un sax baryton couplé à une pédale d’effet qui permet d’avoir une basse octaviée plus grave… ou encore certains gimmicks sont joués par un trombone avec pédale wah-wah… Pour l’album « Speed of Life », on a posé les choses en essayant de montrer un large panel de nos idées…

SM 2D’où vient ce nom « Sax machine » ? Un jeu de mot sur la sex M ?

Disons que c’est plutôt un clin d’œil à la musique de James Brown, dont on s’inspire beaucoup pour l’énergie notamment.

 Pourquoi cette formation « serrée » ?

J’ai commencé le concept Sax Machine tout seul (sax & loopers), mais pour être honnête, ça ne me branchait pas de jouer, tourner tout seul… c’est pas vraiment comme ça que j’aborde la musique… le partage est nécessaire.
Bref, j’avais mis des instrus sur le web à l’époque et le programmateur du Recife Jazz Festival (brésil) tombe dessus et m’invite à jouer pour son festival. A ce moment là, Sax Machine n’avait encore pas joué un seul concert ! J’ai donc invité Jay Ree, MC anglophone avec lequel je travaillais sur un autre projet. De là est né l’essence même de Sax Machine. Ensuite, j’ai rencontré Pierre Dandin, tromboniste au son énorme, qui a insufflé l’énergie pour développer le projet. Avec lui, on a été plus loin, fait plus de recherche dans les techniques de live looping, le traitement des cuivres dans les effets, tout en construisant notre propre banque de samples de drums.

SM 3Aujourd’hui, dans le contexte actuel, cette formation réduite est très pratique pour passer partout, grosses scènes, comme petites scènes. Mais on est très fier de relever le défi d’envoyer autant en trio qu’un groupe traditionnel.

Pourquoi ce MC Us : RacecaR ?

Il y a 2 ans, Jay Ree avait été embauché sur une tournée avec Zenzile et il était nécessaire pour nous de trouver un autre MC. Par amis commun avec le groupe Soul Square, on a eu le contact de RacecaR, MC de Chicago (USA), qui venait de poser ses valises à Paris. Pierre et moi habitons à Rennes, en Bretagne. Nous l’avons donc invité à passer un week-end par ici. On a improvisé pendant des heures, on était tous comme des gamins. Le feeling est passé direct. Ça a été une super rencontre autant humaine que musicale.

SM 4Pourquoi un album uniquement avec lui et pas de rappeurs français ou francophone ?

Non, il y a une erreur ! La moitié des morceaux sont avec RacecaR et l’autre moitié avec Jay Ree. Tous les deux sont anglophones. RacecaR est américain et Jay Ree est né à Londres. Nous aimons la musicalité inimitable de cette langue. Après, on adore tester de nouvelles choses, explorer… Donc pourquoi pas de futurs collaborations francophones…

Un album ouvert, plein de soul, de funk, quelques sonorités rock, comment se passe le travail de création musicale; de construction de l’instru et ensuite d’écriture avec RacecaR ?

Pour cet album, nous avons principalement travaillé de la manière suivante : je construis l’instru de base (drums, bass…). Pierre rajoute ses idées mélodiques. On crée / harmonise ensemble les thèmes sax/trombone. Et ensuite les MC écrivent les textes dessus, s’inspirant de l’univers imposé par le beat. Nous avons également rajouté quelques invités chanteurs/chanteuse qui sont venus mettre leur sauce là-dedans : Muppet, J.Quarm, Julia Chesnin…

SM 5 Il y a-t-il une ligne directrice dans vos textes ? Des thèmes de fond ?

Oui, il y a clairement un fond positif, s’inspirant d’histoires de vies et et également des constats sur la société.

Quelles sont vos influences, je vous avoue j’ai instantanément pensé au groupe Jurassic 5 ? Qui vous inspirent ?

Des artistes issus de l’age d’or du hip-hop US (années 90) comme Native Tongue (tribe called quest, jungle brothers, de la soul, Queen Latifah, Black sheep, Beatnuts and etc.), soulquarians (the roots,  jdilla, atcq, d angelo, etc.), Et également Project Blowed (freestyle fellowship, etc.)

Quelles sont vos envies avec ce projet ?

Notre truc, c’est la scène ! Nos envies sont d’avoir toujours plus de tournées ! C’est une vraie cour de récré pour nous ! lol

SM 6Quelle est la suite avec le projet, des scènes ?

On a quelques concerts assez cool à venir : le 25 mai à la Sirène (La Rochelle) avec THE COUP. Le 13 juin à Petit Bain (Paris) avec SIMPLE ONE & SAME SAME BUT DIFFERENT. Le 18 juillet au Saveur Jazz Festival (Segré) avec MACEO PARKER. Mais la tournée va repartir à l’automne.

Où vous retrouver (facebook twitter …) ?

Un feat que vous aimeriez faire / un invité qui vous plairait ?

Kareem Riggins, Questlove, Trombone Shorty, Galactic, C2C, Beat junkies …

SM 7

Un beat que vous auriez aimé faire ?

Impossible de répondre à cette question, il y en a tellement !

Le meilleur morceau de rap us ?

Idem, c’est impossible pour nous de répondre à cette question, il y en a trop !

Le meilleur de rap Fr ?

Idem !

SM 8

Votre avis sur le rap français ?

Mon avis sur le rap français est plutôt un constat qui se généralise à la musique tous style confondus. Quelques projets, souvent très pauvres, sont très médiatisés, monopolisant tous les medias et tous les festivals, tandis que beaucoup de projets, souvent beaucoup plus intéressant du point de vue du contenu, passent à la trappe…

Votre album de chevet ?

Mon album de chevet est « Kind of Blue » de Miles Davis.

Votre livre de chevet ?

Un Fluide Glacial.

Un coup de cœur ?

La ville  New-Orleans en Louisiane aux USA. C’est incroyable pour la musique. Ca joue partout, tout le temps ! La musique fait partie de la vie des gens ! C’est une vrai culture au sein même de la société… Et pour nous, « souffleurs », c’est le paradis ! lol

Un coup de gueule ?

Un coup de gueule envers l’être humain, qui est capable du pire !

Un coup de B…

Quoi ? Un coup de Baryton ? Hein ? lol

Un regret ?

Aucun regret concernant Sax Machine. Notre projet avance, vit, évolue tout le temps. C’est vraiment kiffant !

SM 9

Que signifie pour vous HipHop4ever ?

Que les éléments originaux et la vraie culture continuera d’affecter ce que l’on pense. Également, la préservation des avancées et concepts amenés par Afrika Bambataa et les pionniers du hip-hop.

 Le mot de la fin ?

Foncez acheter notre album, il est dispo dans les bacs en France depuis lundi ! Soutenez l’autoproduction !

Partageons le HH
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien